Premières broderies

Ce n’est pas faute de ne rien faire, mais j’ai du retard dans mes publications.

Bref, voila mon travail du weekend dernier (un weekend pour le faire, un weekend pour publier…)

Inspiré du travail d’Alabama Chanin, notamment basé sur le travail de broderie sur jersey associé à la technique des appliqués inversés. En réalité, la « philosophie » d’Alabama Chanin se repose sur la slow couture, avec des vêtements en  jersey  ‘décorés’ et assemblés entièrement à la main. Là, je n’ai pas eu encore le courage prendre le temps de tout faire à la main, donc l’assemblage je l’ai fait avec ma toute nouvelle surjeteuse BabyLock Ovation !! (oui aussi une excuse pour la tester pour la première fois !!)

J’avais déjà parlé ici des jerseys de la Cantate du Chanvre. L’été d’il y a deux ans, dans une folie colorée, j’avais acheté plusieurs mètres de jersey chez eux, tous plus chatoyant les uns que les autres…mais finalement, je porte essentiellement du gris et du noir, j’ai donc repoussé leur utilisation. Et puis, après avoir déménagé tous ces mètres de tissus (1/2 du total de mes cartons consacrés à la couture pardi!!), j’ai pris la décision de les écouler au plus vite. Ajouter à cela mon emménagement en contrées froides, j’avais un cruel besoin de tee-shirt à manches longues.

J’ai donc utilisé une partie de mon coupon de jersey épais orange vif en chanvre/coton 220-240 g/m². Ce jersey est dense, et pas du tout extensible (il a une très bonne tenue). Il est donc particulièrement adapté aux méthodes d’Alabama Chanin. Notez toutefois que depuis, la Cantate du Chanvre propose des jersey épais de 210  g/m², filé et tissé en Belgique (une partie de la production est donc plus locale a présent), et que cette nouvelle fabrication donne des jersey infiniment plus doux et fluides et EXTENSIBLE (attention, comme il n’y a pas d’élasthane, ce n’est pas ELASTIQUE). C’est donc chouette !

Bref ce jersey super-flash avait définitivement besoin d’être adoucit – j’ai donc doublé tout l’avant du tee-shirt avec du jersey couleur ‘naturel’ (beige) récupéré sur  un tee-shirt promotionnel en coton bio.

Je suis partie du patron « Plantain » de Deer&Doe, qui est une bonne base de tee-shirt a encolure dégagée. J’ai cependant redessiné le corps selon un tee-shirt du commerce pour faire un tee-shirt ajusté et non flottant, afin de mieux s’adapter à la raideur de mon tissus (qui en plus est accentué par le doublage intégral avec le jersey beige). J’ai aussi élargi les manches depuis les mi-bras, pour donner de l’ampleur aux coudes (et éviter l’effet poches en fin de journée) en évasant jusqu’en bas des manches pour pouvoir faire des bracelets froncés.

Et voilà le travail !

plantain_ofeuilles_avt1

plantain_ofeuilles_profil1

plantain_ofeuilles_dos1

J’ai tracé les motifs à main levée. Les broderies sont faite avec du coton perlé DMC achetés sur une brocante. Quelques touches de fil doré permettent de structurer le vide à l’intérieure des plus grosses feuilles.

plantain_ofeuilles_avt2

Et conformément à ma décision d’appliquer la règle du « 1 tee-shirt, 1 culotte », je lui ai fait une culotte assortie !

plantain_ofeuilles_bas1

Je suis partie de mon patron de base copié sur des vieux shorty H&M (achetés au lycée…c’est pour dire !!). Pour éviter que l’arrière ne se détende en cours de journée, j’ai pris des élastiques transparents dans les bordures, mais sans beaucoup le tendre, pour ne pas froncer (ni cisailler le gras !)

plantain_ofeuilles_bas4

plantain_ofeuilles_bas3

Pour plus de confort, j’ai fait une large ceinture – simplement composé d’un élastique souple et large (2,5 cm) pas du tout spécifique à la lingerie, glissé dans une ceinture repliée en jersey contrastant.

plantain_ofeuilles_bas2

Oui, il faudrait que je songe à rentrer mes fils de broderie…

Bon ça fait une culotte bien épaisse, pas forcément discrète sous un pantalon ultra-slim, mais bien couvrante, ce sera parfait sous une jupe ou une robe.

Au final, bien que ultra-orange, j’aime beaucoup mon nouvel ensemble. En revanche, je me rend compte que j’aime bien plus le rendu des broderies de ma culotte, plus fines et élaborées… A retenir pour les prochains ouvrages !

Bon la prochaine fois, c’est décidé j’applique cette technique à un des modèles du livre d’Alabama Chanin « Alabama Studio Style » !