Premières broderies

Ce n’est pas faute de ne rien faire, mais j’ai du retard dans mes publications.

Bref, voila mon travail du weekend dernier (un weekend pour le faire, un weekend pour publier…)

Inspiré du travail d’Alabama Chanin, notamment basé sur le travail de broderie sur jersey associé à la technique des appliqués inversés. En réalité, la « philosophie » d’Alabama Chanin se repose sur la slow couture, avec des vêtements en  jersey  ‘décorés’ et assemblés entièrement à la main. Là, je n’ai pas eu encore le courage prendre le temps de tout faire à la main, donc l’assemblage je l’ai fait avec ma toute nouvelle surjeteuse BabyLock Ovation !! (oui aussi une excuse pour la tester pour la première fois !!)

J’avais déjà parlé ici des jerseys de la Cantate du Chanvre. L’été d’il y a deux ans, dans une folie colorée, j’avais acheté plusieurs mètres de jersey chez eux, tous plus chatoyant les uns que les autres…mais finalement, je porte essentiellement du gris et du noir, j’ai donc repoussé leur utilisation. Et puis, après avoir déménagé tous ces mètres de tissus (1/2 du total de mes cartons consacrés à la couture pardi!!), j’ai pris la décision de les écouler au plus vite. Ajouter à cela mon emménagement en contrées froides, j’avais un cruel besoin de tee-shirt à manches longues.

J’ai donc utilisé une partie de mon coupon de jersey épais orange vif en chanvre/coton 220-240 g/m². Ce jersey est dense, et pas du tout extensible (il a une très bonne tenue). Il est donc particulièrement adapté aux méthodes d’Alabama Chanin. Notez toutefois que depuis, la Cantate du Chanvre propose des jersey épais de 210  g/m², filé et tissé en Belgique (une partie de la production est donc plus locale a présent), et que cette nouvelle fabrication donne des jersey infiniment plus doux et fluides et EXTENSIBLE (attention, comme il n’y a pas d’élasthane, ce n’est pas ELASTIQUE). C’est donc chouette !

Bref ce jersey super-flash avait définitivement besoin d’être adoucit – j’ai donc doublé tout l’avant du tee-shirt avec du jersey couleur ‘naturel’ (beige) récupéré sur  un tee-shirt promotionnel en coton bio.

Je suis partie du patron « Plantain » de Deer&Doe, qui est une bonne base de tee-shirt a encolure dégagée. J’ai cependant redessiné le corps selon un tee-shirt du commerce pour faire un tee-shirt ajusté et non flottant, afin de mieux s’adapter à la raideur de mon tissus (qui en plus est accentué par le doublage intégral avec le jersey beige). J’ai aussi élargi les manches depuis les mi-bras, pour donner de l’ampleur aux coudes (et éviter l’effet poches en fin de journée) en évasant jusqu’en bas des manches pour pouvoir faire des bracelets froncés.

Et voilà le travail !

plantain_ofeuilles_avt1

plantain_ofeuilles_profil1

plantain_ofeuilles_dos1

J’ai tracé les motifs à main levée. Les broderies sont faite avec du coton perlé DMC achetés sur une brocante. Quelques touches de fil doré permettent de structurer le vide à l’intérieure des plus grosses feuilles.

plantain_ofeuilles_avt2

Et conformément à ma décision d’appliquer la règle du « 1 tee-shirt, 1 culotte », je lui ai fait une culotte assortie !

plantain_ofeuilles_bas1

Je suis partie de mon patron de base copié sur des vieux shorty H&M (achetés au lycée…c’est pour dire !!). Pour éviter que l’arrière ne se détende en cours de journée, j’ai pris des élastiques transparents dans les bordures, mais sans beaucoup le tendre, pour ne pas froncer (ni cisailler le gras !)

plantain_ofeuilles_bas4

plantain_ofeuilles_bas3

Pour plus de confort, j’ai fait une large ceinture – simplement composé d’un élastique souple et large (2,5 cm) pas du tout spécifique à la lingerie, glissé dans une ceinture repliée en jersey contrastant.

plantain_ofeuilles_bas2

Oui, il faudrait que je songe à rentrer mes fils de broderie…

Bon ça fait une culotte bien épaisse, pas forcément discrète sous un pantalon ultra-slim, mais bien couvrante, ce sera parfait sous une jupe ou une robe.

Au final, bien que ultra-orange, j’aime beaucoup mon nouvel ensemble. En revanche, je me rend compte que j’aime bien plus le rendu des broderies de ma culotte, plus fines et élaborées… A retenir pour les prochains ouvrages !

Bon la prochaine fois, c’est décidé j’applique cette technique à un des modèles du livre d’Alabama Chanin « Alabama Studio Style » !

Publicités

On prend les mêmes et on recommence

Encore du plumetis-résille noir, et encore du jersey noir…Cette fois-ci en robe!

J’ai de nouveau utilisé un tee-shirt du commerce que j’aime bien pour dessiner le contour de la robe, et j’ai improvisé pour l’encolure…Pas de papiers à patron, pas de mesures, du total freestyle! Y’a pas à dire, pour ça le jersey c’est top!

Le jersey vient de La Cantate du Chanvre. Il est composé de coton (95%) et spandex (5%). Le coton est issu de l’agriculture biologique bien sûr. Pour ce qui est du spandex…humhum…Le tout est  filé, teinté et tissé chez nos voisins portugais. L’avantage est que grâce au spandex, il permet de faire des formes plus ajustées.

Pour tester le tissus j’en avais pris « que » 2m. Oui au prix où il était, j’allais pas me priver, d’autant que du jersey noir, on en a jamais assez! Mais entre cette robe et le tee-shirt à manches longues que je vous présenterais un autre jour, les 2m ont vite filé…j’ai profité des soldes pour en re-commander 3 autres mètres! Avec ça j’espère avoir laaaargement de quoi réaliser tous mes vêtements noirs pour les 3 prochaines années….

RobeResille_Avant1

RobeResille_Coté2 RobeResille_Coté1RobeResille_Dos1

L’encolure et les emmanchures sont finies avec une bande de jersey installée à cheval à la manière d’un biais classique, fixé au point invisible à la main (un point invisible sur du jersey noir… je n’ai vraiment aucun mérite!)

RobeResille_detail

Bon cette robe était promise à un bel avenir…jusqu’à ce que j’oublie d’étendre le linge qui est resté dans la machine à laver 24h (3615 MaLife…). Alors que les vêtements en matières naturelles (coton et chanvre) n’ont pas bronché, les textiles synthétiques, dont le plumetis noir de la robe) ont pris une odeur de moisi terrible…j’ai encore espoir de récupéré la cata à l’aide de lavages successifs et bains de bicarbonate de sodium m’enfin là c’est pas encore ça….j’espère que ça ne causera pas la fin de la courte vie de ma robe!

Débardeur tréssé

Suite à l’aperçu dans le précédent article, voila le débardeur à tresses!

J’ai tout simplement copié un débardeur basique de mon placard…IMGP2755

IMGP2759

L’appliqué inversé est quelque peu malheureux…j’aurai pu m’abstenir!

Pour que la parementure reste bien en place, je l’ai sous-piquée, comme sur ceux du commerce. Vous trouverez un tutoriel de sous-piqûre ici

TopTresses_Souspiqure

Ici, c’est l’envers du débardeur

J’ai réalisé la fronce du milieu de piquant un élastique au point zig-zag, en l’étirant.TopTresses_DetailFronces

Comme j’ai remarqué que sur tous mes débardeurs du commerce où le haut du dos n’est fini que par un ourlet cousu au point de recouvrement le tissus fini par se détendre et bailler, j’ai ajouté ce que la vendeuse de chez Indigotex à appelé « un élastique à sous-vêtements ». Ça ressemble à une texture genre silicone. C’est très fin et très fluide. Le but n’étant pas de froncer le dos mais juste de le tendre, je n’ai que très peu étiré l’élastique inséré dans l’ourlet du haut du dos, et je l’ai piqué au point de recouvrement.TopTresses_elastique dosEt ça donne ça :

IMGP2778 IMGP2769

La Cantate du Chanvre

A l’occasion de la réception d’une commande, j’ai décidé de publier un article pour présenter une gamme de tissus à base de chanvre, que j’ai déjà utilisé plusieurs fois. Ces tissus sont produits et vendus par La Cantate du chanvre, que j’ai connu sur des festivals et salons, notamment au Festival de l’avenir au naturel de l’Albenc /qui aura lieu cette année les 31 Août et 1er Septembre, et que je vous recommande beaucoup, c’est vraiment sympa!/ Ils vendent également en ligne sur leur site. Comme je ne pourrai pas aller faire mon stock annuel à l’Albenc cette année, j’ai commandé pour la première fois sur leur site. Bien que la commande ai mis plus de 2 semaines à arriver (je pense que le mois d’août n’y est pas pour rien), j’en suis ravie! Aucune mauvaise surprise, au contraire même puisque le métrage est tréééééés largement servi. J’ai été étonnée il y a des coupons de presque 2m, alors que j’avais commandé 1m de chaque…

La Cantate du chanvre, comme son nom l’indique, propose des tissus à base de chanvre. Et y’a pas à dire, le chanvre c’est top! Ses propriétés de thermorégulation en font un tissus idéal par temps chaud aussi bien que par temps froid. En plus son potentiel d’absorption fait qu’il n’y a aucun problème de mauvaises odeurs de transpiration comme avec les tissus synthétiques. C’est tellement génial de transpirer dans un tee-shirt à base de chanvre!

Je mentionnerai juste les conditions de production de ces tissus. Bien souvent, lorsque on achète du tissus, on a aucune idée de sa provenance… Ici, pour les jersey, le chanvre et le coton sont cultivés en Mongolie et Chine en agriculture biologique (bon il n’y a pas de logo certifian sur le site, mais je pars du principe que je fais confiance). Le filage, tissage et teinture sont également réalisés en Chine. Chacune des étapes de la fabrication sont certifiées par Global Organic Textile Standard (GOTS). Bon, c’est pas le top du top du produit local, c’est certain, mais au moins, j’aime savoir d’où ça vient…et puis les productions de tissus en France ne se bousculent pas…ça fera d’ailleurs l’objet d’un article prochainement.

J’ai surtout testé les jerseys proposés. Alors je vous ai fait une petite revue de ce que j’ai pu essayer en espérant que vous pourrez vous faire une idée un peu plus précise des tissus (ce qui me manque souvent quand j’achète sur internet…). Les couleurs sont dans l’ensemble très lumineuses. Attention toutefois, pour tout ces tissus, ils sont bien souples, en revanche, comme il n’y a pas élasthanne, ils ne sont pas élastiques!

Le jersey 150-170 g/m²

Il est très souple et fluide, très fin mais pas transparent. Le tissage donne l’impression que certaines zones sont plus denses que d’autres (effet que j’aime beaucoup). Ce grammage est le plus lumineux je trouve.

IMGP2759

Patron maison

TopTresses_Souspiqure

Détail du tissus colori « green oasis » – 170 g/m²

Burda05-11_#103_Avant

Burda 05/2011 modèle 103

Burda05-11_#103_AvantDetail

Burda 05/2011 modèle 103 – Comme le jersey n’est pas élastique, l’encolure baillait un peu au niveau des épaules. J’ai donc fait deux toutes petites pinces qui me plaisent pas mal au final

Burda09-12_#130_avant

Burda 09/2012 modèle 130

Burda09-12_#130_Encolure

Burda 09/2012 modèle 130 – Le tombé de l’encolure est un peu décevant, mais je me demande si ce n’est pas à cause du patron…

Burda05-11_#103_DetailTissu

Détail du coloris « corsair » – 150g/m²

Le jersey 220-240 g/m²

 Celui-ci est plus raide mais reste quand même souple. Attention à ne pas faire des coupes trop moulantes! En revanche, il tient bien aux lavages et est très doux.

Celui-ci je l’ai fait avant d’avoir ma surjetteuse, et il se coud très bien avec un simple point élastique de la machine à coudre!

BurdaPochette#7742_avant

Burda patron pochette 7742 (vu la simplicité du modèle, c’est dommage de l’acheter…)

BurdaPochette#7742_detail tissu

Detail du coloris « Italian plum » – 220g/m²

Le molleton 310 g/m²

Il est fluide, et tréééés doux. Au fur et a mesure des lavages, le coté doudou deviens un peu plus rêche mais en revanche, le tissus garde sa souplesse. Et surtout : il ne laisse pas des peluches plein le tee-shirt du dessous!

Burda07-11_#103(1)

Burda 07/2011 modèle 103 – encolure légèrement relevée et manches élargies

Burda07-11_#103(2)

Burda07-11_#103_detail

Détail du molleton coloris « Blanc »

Burda09-12_#106_Avant

Burda 09/2012 modèle 106 – empiècement ajouté – manches allongées et élargies en pagode

Burda09-12_#106_Profil

Burda09-12_#106_Dos

Burda09-12_#106_DetailTissu

Détail du molleton coloris « rouge »

Voila donc, un petit aperçu de ses utilisations! Je pense que j’actualiserai cette liste au fur et à mesure parce qu’avec la commande que j’ai reçue aujourd’hui, j’ai de quoi faire!

Commande_CdC

To be continued…