Madame soleil

Il y a peu, j’ai jeté un vieux sac de textiles à jeter de j’avais laissé traîner chez mes parents depuis mon précédent déménagement…mais avant de jeter définitivement la chose j’ai quand même j’ai eu quelque remords et j’ai refait un petit tri …

Et je suis tombée sur un vieux déguisement de ma sœur…un déguisement de ‘Madame Soleil’ que ma mère lui avait cousu avec un jersey top-la-classe et que c’était vraiment trop dommage de jeter un morceau de jersey, quand bien même il était d’une qualité pourrie!

Attention ça pique les yeux!

Déguisement_soleil

Voila à quoi ressemblait Madame Soleil! (Au fond à droite…)

Et voila un nouvel ensemble marcel-culotte dans mon tiroir!  Attention ça re-pique les yeux!

LeSoleil_dos

Le marcel est toujours basé sur le même patron des ‘indispensables en maille’

 

LeSoleil_profil

Saperlipopette! Véronique et Davina se sont emparées de mon corps!

Pas la peine de préciser que ce n’est ni du tissus en matière naturelle, ni tissé en France, ni teinté de manière écologique…m’enfin quitte à l’avoir acheté un jour autant lui donner une seconde vie!

Et pour ceux qui auraient besoin d’être rassurés, cet ensemble est dans le tiroir des pyjamas, pas dans celui des tee-shirt pour aller au boulot!

Publicités

Top résille et cie

Après en avoir cherché partout, j’ai fini par trouver de la résille-plumetis noire…du coup, j’en ai pris 2,5 mètres… Autant dire qu’il va y en avoir des top résilles!

Surtout que celui-là fait aussi parti des projets ‘Finis tes restes de tissus!’…et que des restes j’en ai encore beaucoup!

J’ai simplement coupé autour d’un de mes tee-shirt a manches et col V très classique, mais en contournant les manches de manière à que le haut ne fasse qu’un seul tenant buste-manches pour ne pas avoir à ajouter de couture dans la résille. Et ensuite j’ai improvisé pour l’empiècement et l’encolure.

Il y a juste une anomalie dans ce top, dont je me suis rendue compte alors que j’avais déjà commencé à couper dans mon mini reste de tissu viscose noire…Celui qui remarque quel est le soucis a gagné! J’ai tout de même l’espoir que ça ne choque pas grand monde…Seuls les yeux avisés d’une couturière le remarqueront!

TopRésille2_Avant(1)

Casper le gentil fantôme est de sortie!

TopRésille2_Avant(2) TopRésille2_AvantDetail(1)

TopRésille2_AvantDetail(2)J’ai commencé par placer du biais jersey (une bande de jersey coupée à l’horizontale du tissus) autour des découpes avant, puis j’ai assemblé l’empiècement au reste du corps avant. Ce n’est qu’ensuite que j’ai placé le biais d’encolure, que j’ai assemblé endroit contre endroit à la surjetteuse puis cousu replié au point invisible à la main.

TopRésille2_AvantDetail(3)

TopRésille2_Dos

Et j’ai bien sur offert un peu de compagnie à mon nouveau top! – Je me suis dit qu’en cousant une culotte par tee-shirt, je devrai bientôt avoir de quoi jeter toutes mes vieilles culottes chinoises! Du coup, des culottes, ou plutôt des shortys, vous allez en voir!

TopRésille2_LaCompagnie(1)

Ça n’est pas hyper évident sur les photos, mais l’avant est en résille-plumetis et l’arrière en viscose (un dernier reste du morceau utilisé pour le top). L’élastique de taille est un élastique décoratif chiné je ne sais plus où lorsque j’ai eu ma phase d’accumulation d’élastiques à lingerie. J’ai aussi ajouté un élastique de silicone a peine tendu dans les enjambures (Comment ça, ça ne se dit pas?!) pour que le tout reste bien en place!

TopRésille2_LaCompagnie(2) TopRésille2_LaCompagnie(3)

Voila donc! Ce projet est une improvisation complète…

Il semble que comptabiliser la rentabilisation de ses créations soit à la mode en ce moment, notamment due au Wearability project lancé par Nessie :

qYWVFyM

Pour moi c’est assez simple : comme je n’achète plus aucun vêtement, je suis obligée de coudre des choses portables, confortables et robustes…sinon je me retrouverai vite à aller cul-nu au boulot!

Pour ce qui est de ce top, pas de problème, je le porte autant au travail qu’en soirée ou pour boire le thé entre copines…Le cahier des charges est rempli!

Mon premier…

         Je ne l’ai peut être jamais précisé ici, mais je couds tout ce que je porte…et au fil du temps, je ne porte plus que ce que je coud. Bon pour les chaussettes, j’ai déjà fait mon deuil…En revanche, cela fait un long moment que je me renseigne pour faire mes soutien-gorges… Après avoir pas mal pensé mon projet, c’est chose faite!

1ere étape : Le choix du patron et du matériel

Pour commencer, j’ai cherché le matériel. Ce qu’il y a c’est que un soutien-gorge requiert peu de quantité mais beaucoup de variété de matos différents. Entre les différents types d’élastiques, les accroches, les baleines, le matelassage (pour que ça ai de la tenue, c’était nécessaire à mon gout!), le tissus spécial pour le triangle central….je vous passe le tout!

Enfin bref, je suis tombée sur ce site : Make Bra. C’est un site Finlandais, fait par une dame adorable! Elle propose des kits qui contiennent tout le matos nécessaire à la confection d’un soutif, sauf les baleines qu’elle vend à part. Elle propose ces kits en noir et en blanc. Ils contiennent de quoi faire 2 soutif au moins. Je dit au moins car quand on a un petit bonnet, il y de quoi en faire bien plus dans le métrage d’élastiques et autres trucs! Je recommande ces kits qui allègent le stress d’oublier un élément…le seul petit bémol c’est qu’ils sont dimensionnés pour des grandes tailles, ce qui fait que les bretelles ont une largeur démesurée pour un petit bonnet..

Le site propose également des patrons de soutifs qui vont du bonnet A au bonnet F. Il y a plusieurs formes différentes, la plupart étant spécifiquement conçu pour un bon maintient des grandes tailles…autant vous dire que c’est bien plus qu’il m’est nécéssaire.

Comme les kits avaient un gros coté pratique, j’ai commandé les kits et le patron sur ce site. J’ai choisi le patron qui me semblait le moins ‘superflu’ pour un petit bonnet : le #3221. .

Je dois dire un mot sur la gentillesse de la dame qui tient le site : des galères avec la poste on fait que je n’ai pas reçu ses colis…2 fois (oui mon facteur n’est pas particulièrement assidu)!! Elle m’a donc renvoyé le colis gratuitement 2 fois sans même que je lui demande! j’étais sur le popotin!

2ème étape : la version test – ajustement

Cette étape est indispensable. La taille d’un soutif est tellement spécifique que il faut vraiment le faire une fois pour toutes pour ne pas être déçu. Il suffit de coudre les bonnets en ‘foam linning’ (le matelassage quoi…) et de faire en tissus lambda le reste.

Comme je le disais, ce site revendique d’être adapté aux très grands bonnets. Mais du coup, ce genre de formes ne rend pas terrible en bonnet A : la forme balconnet très couvrant garanti un coté miniaturisant maximal! pas très seyant…En plus, les baleines que j’avais commandées sont trop petites pour moi (je ne suis pas dans les standards de correspondance largeur/profondeur).

J’ai donc ajouté quelques modifications : j’ai récupéré les baleines d’un vieux soutif trop grand qui m’allaient parfaitement et je les ai mises à la place dans les ‘tuyaux à baleines’ (underwire casing en anglais…). Et comme c’étaient des baleines pour forme plongeante et non balconnet, j’ai recoupé sur moi le bord supérieur des bonnets pour rendre la forme plus plongeante. Selon les traits sur les photos…Comme cela, la taille (95A) que j’avais choisit selon mes mesures (sachant que plusieurs tailles collent à la même mesure…) semblait aller…

STbulle_Makebra_modifsBonnet

J’ai fait ma modif selon le trait blanc…c’est mieux d’être à deux pour cette phase!

STbulle_Makebra_modifsDos

La bande arrière était démesurément large par rapport au bonnet…je l’ai donc affinée selon le trait noir

J’ai donc pris le soin de tracer une nouvelle fois le patron en y ajoutant les modifications que j’avais faites…et roule ma poule pour l’assemblage!

3ème étape : La couture!

L’avantage du soutif, c’est qu’au final il n’y a que peu de textile… optimisation de chutes maximal!!

Je l’ai fait avec les chutes de cette robe (c’est du satin de coton). Pour l’assemblage, j’ai suivi les instructions en images qui se trouvent sur le site de Make bra. Tout se fait à la machine. Il suffit de le faire tranquillement, et finalement en 2h j’avais monté mon soutif! J’ai mis des bretelles amovibles, comme ça je peux utiliser les bretelles de mes soutifs du commerce, et en plus je peux le mettre en version dos-nu (avec une bretelle unique autour du cou)

Voila la bête!!

STbulle_MakeBra#3221_porté

STbulle_MakeBra#3221_face(1)

STbulle_MakeBra#3221_face(2)

STbulle_MakeBra#3221_face(3)

Toute la ligne supérieure des bonnets est finie avec un élastique-biais (fold-over elastic)

STbulle_MakeBra#3221_centreAvant

STbulle_MakeBra#3221_centreArriere

Il y a un textile spécial au niveau du triangle central, pour que celle-ci soit indéformable et parfaitement inextensible

STbulle_MakeBra#3221_detailBraband

STbulle_MakeBra#3221_interieur

STbulle_MakeBra#3221_accrocheDos

STbulle_MakeBra#3221_attacheBretelles

Bilan :

Je suis super contente des finitions. C’est au final très simple à monter, et une fois qu’on a le matos, rapide comme tout! Quelques bémols tout de même :

– le fait d’avoir coupé le haut du bonnet fait que mes seins sont légèrement serrés par le bord du bonnet…ce ne qui fait pas très joli sous un tee shirt. Donc cette version restera dans mes tiroirs en souvenir.

– Je n’aime pas trop la finition au ‘fold over elastic’ (le biais élastique). Je ferai autrement la prochaine fois (car il y en aura une, c’est certain!). J’ai regardé comment étaient montés mes soutifs du commerce et je ferai pareil!

Voila une aventure que je recommencerai à coup sur! Clairement, c’est financièrement rentable, surtout si on récupère les baleines et autres trucs sur des vieux soutifs! En plus, c’est personnalisable hyper facilement…le tout est de trouver la forme idéale…Je la cherche encore, je pense que je vais changer de patron. Celui-ci est très simple à copier, clair comme tout et je pense parfait sur une belle poitrine. Mais pour une petite taille, ce n’est pas très adapté.

Le mieux est l’ennemi du bien

Voila un nouvel ensemble marcel – boxer. Tout comme ici, le patron du marcel vient des indispensables en maille, donc j’ai déjà moult parlé ici. Contrairement à beaucoup d’autres patrons, je l’ai déjà bien rentabilisé ce livre!

Quelle joie quand j’ai réalisé que le cœur des fleurs de mon coupon de liberty mitsy bleu était exactement du même rouge que mon jersey!

la preuve en image!

MarcelRougeIEM_avt(1) MarcelRougeIEM_avt(2) MarcelRougeIEM_avt(3)

MarcelRougeIEM_dos(1) MarcelRougeIEM_dos(2)

Me voila donc toute ravie de mon nouveau débardeur…et fière de l’avoir réalisé en deux petites heures, sans encombre. J’attaque gaiement mes finitions devant la TV : couper les fils qui dépassent, repasser les biais d’encolure…et recouper les surplus de tissus le long du recouvrement des ourlets…bien à raz pour ne pas que ça dépasse!

Et voila donc pourquoi le mieux est l’ennemi du bien…

MarcelRougeIEM_pb

En voulant trop bien faire, j’ai coupé trop loin! en plein devant! J’aurai bien pu en pleurer!

Pour me consoler, j’ai fait la culotte qui va avec à la suite! (ou plutôt le boxer comme on m’a fait remarquer…).

EnsembleRougeIEM_avt(1)

BoxerRougeIEM_dos(1)

Bon bien sur j’ai du ruser! je voulais y ajouter du liberty; Mais le liberty ça n’est pas élastique…La ceinture fait donc la largeur exacte de mon bassin, et est quasiment indépendante de la culotte, sauf par deux points de couture à l’arrière. Je l’attache donc avec une petite pression cachée sous le nœud.

BoxerRougeIEM_avt(2)BoxerRougeIEM_dos(2)

Voila voila!

Le jersey viens des Trouvailles d’Amandine. C’est un jersey de coton bio, tissé en France. Il est très agréable au toucher, et est relativement fluide (bon oui rien a voir avec du jersey de viscose, mais pour du coton, c’est pas mal). En revanche, il n’y a pas d’élasthanne. Le tissus est donc bien extensible mais pas élastique. Du coup, pour que la culotte reste bien en place, j’ai inséré un élastique en silicone (comme ici) dans les coutures du tour des jambes. Un élastique très peu tendu, c’est vraiment juste pour tendre le tissu.

Voila donc un ensemble en coton fin bien agréable à porter!

Elle ne s’en fiche pas de sa première culotte!

Voila un moment que je ne suis pas passée par là!

Il faut dire que le temps ne permettait pas vraiment de prendre des photos de mes nouveaux projets – Et un autre projet en cours me prend pas mal de temps…mais pour celui-là il faudra attendre le 30 juin!

En attendant, j’inaugure deux nouvelles catégories sur mon blog:  la lingerie et celle regroupant le créations venant du livre « Mes indispensables en maille« .

livre-mes-indispensables-en-maille

Ce livre est une mine d’or! (ou plutôt de patrons…) Il contient des patrons pour des modèles en jersey, allant du tee-shirt au pantalon, en passant par la robe ou le haut de bikini. Bon, bien sur, il faut faire abstraction de l’aspect très 60’s de la couverture, les modèles sont vraiment très actuels.

Pour commencer, j’ai réalisé le modèle de marcel proposé. Et comme je suis tombée en amour du tissus Arc-en-Ciel, je l’ai accompagné d’une culotte! Pour le modèle de culotte, j’ai simplement démonté une de mes vieilleries du fond du tiroir. J’ai juste eu à trouver de l’élastique à lingerie…ca tombe bien il y en avait dans un sac de mercerie récupéré sur une brocante! Mais comme il n’était pas très beau, j’ai fait en sorte de le cacher. Y’a pas à dire, c’est vraiment hyper rentable de faire ses culottes. Il suffit d’utiliser des chutes de tissus (au prix où on nous les fait payer dans le commerce…), c’est très facilement personnalisable et surtout c’est très rapide à faire! Celle-ci n’est que la première d’une longue série!

EnsebmeAEC_av

EnsembleAEC_dos

Bien que le livre explique comment réaliser les modèles entièrement à la machine à coudre, j’ai réalisé l’ensemble à la surjeteuse/recouvreuse.

EnsembleAEC_detail

EnsembleAEC_culotte

Et quelques photos portées!

MarcelAEC_IEM_av

MarcelAEC_IEM_profil2

Pfiou! L’alignement des rayures m’a donné quelques sueurs, mais au final tout s’est bien passé!

MarcelAEC_IEM_profil1

MarcelAEC_IEM_dos

J’ai réalisé le Marcel en 38, et il taille vraiment super bien! Il est très facile à faire, alors n’hésitez pas à vous lancer, c’est un super basique!

J’en profite pour montrer rapidement le modèle de pantalon de yoga qui provient du même livre. Je l’ai fait en jersey viscose, et il est hyper confortable. Je l’ai taillé en 38 pour un 38 du commerce. Ici encore, aucune surprise, le patron taille parfaitement. J’ai juste élargi un peu les jambes pour un effet plus « flottant ».

pantyogaIEM_profil pantyogaIEM_ceinture2 pantyogaIEM_ceinture

 

Voila ma tenue-du-dimanche préférée!!