Le polo du père noël

J’ai clôturé l’année 2014 avec une première couturistique : une patte polo !

 Pour cette première j’ai utilisé le patron de Céline Girardeau. Son empiècement avant permet de ne pas avoir à  passer l’étape ultra angoissante du coup de ciseau dans le col avant que si tu l’a pas fait droit ton polo est mort avant même d’avoir vu le jour…

Je disais donc, avec son empiècement à l’avant, ce polo règle simplement le problème, et en plus, un empiècement sur le torse, c’est assez seyant.

Parlant de seyant, j’avais remarqué sur les différentes réalisations exposées sur le net que le patron est prévu plutôt ample, pas vraiment moulant… Comme monsieur préfère plutôt les formes ajustées, j’ai mixé ce patron avec le tee-shirt basalte d’Ivanne Soufflet, qui est prévu beaucoup plus ajusté.

J’ai donc gardé l’encolure et les empiècements du polo en taille S et le début de la ligne d’épaule, mais j’ai fini sur le bout de la ligne d’épaule du tee-shirt Basalte en taille 44. J’ai ensuite continué en prenant les emmanchures et les côtés du Basalte. Et comme j’avais déjà fait ce modèle et que la taille 44 était un poil trop ample, j’ai encore retiré 1 cm aux cotés et sous les manches.

J’ai utilisé des tissus que j’avais en stock, un jersey de coton kaki/gris flammé et un baptiste (? je crois vu la texture ? ) acheté chez Petit Pan lors d’une virée parisienne. Comme j’ai fait avec le stock, je n’avais pas un autre tissus uni coordonné, donc je n’ai pas fait la version du polo avec le double col. Mais c’est sur que je la ferais prochainement…

Bon voilà en fait j’ai passé presque plus de temps à préparer mon patron et couper mes pièces qu’à coudre le polo..d’autant que le « flammage » du jersey n’était pas perpendiculaire au droit fil…j’ai mis un moment à me décider si il valait mieux suivre le droit fil ou le « motif »… je crois que j’ai changé plusieurs fois d’avis en cours de découpe, donc en fait, ça dépend des pièces…

PoloFlammé_avant(1) PoloFlammé_profil(1) PoloFlammé_profil(2)

PoloFlammé_dos(1) PoloFlammé_profil(3)

PoloFlammé_detail(2) PoloFlammé_detail(1)

 

Au final, le patron du polo est très bien expliqué et assez simple pour peu qu’on y aille tranquillement – le seul moment un peu agaçant c’est qu’il n’y a pas de repère de sens au moment de placer le col sur le pied de col et au final avoir le tissus qu’on veut sur ou sous le col…Il faut donc bien réfléchir à ce moment… bon bien sur, je me suis plantée et j’ai du découdre mon col de mon pied de col et recommencer…

Suite à cette séance photo, j’ai tout de même dû promettre qu’à noël prochain, je ferais un pull ;-P

Publicités

Hep! T’as pas une feuille?

Ma sœur a récemment perdu la totalité de ses bijoux…alors à l’approche de son anniversaire, moi voila partie faire les boutiques à la recherche de quelques décorations corporelles.

J’ai déniché une jolie paire de boucles d’oreilles composée d’une petite feuille pendante finement découpée , au bout de laquelle était accrochée une autre feuille bien plus grosse, et tout aussi pendante. Très jolies certes, mais bien trop grosses et bien trop pendantes ! Qu’à cela ne tienne, je les ai quand même prises avec dans l’idée de les démonter. Un petit tour au magasin de perles tout proche, une bonne heure de bidouillage à grand renfort de pinces et de perles à écraser, et ma sœurette a eu la bonheur immense (n’est-ce pas?) de découvrir sa nouvelle parure quelques jours plus tard.

CollierJul(6)CollierJul(1)

CollierJul(4) CollierJul(2)CollierJul(3)Le mieux dans cette histoire c’est que comme il y a deux oreilles et qu’un seul cou, il me reste un pendentif-feuille et je vais donc pouvoir refaire exactement le même collier pour moi-même !

La robe Peter Pan

Lorsque le sujet du concours « Art Cousu » est sorti sur T&N, j’étais en train de chercher une tenue pour un mariage qui devait se tenir le 8 novembre ! Autant dire qu’à cette date, le facteur météo est primordial dans le choix de la tenue…

L’idée du concours est de s’inspirer d’une oeuvre d’art pour créer un vêtement… Mais on ne peut pas dire que j’ai été marquée par beaucoup d’œuvres d’art dans ma vie. En fait, il n’y en a que deux qui me sont venues à l’esprit : Coquelicots de Monet, et la statue de Peter Pan qui se trouve au Kensington garden à Londres.

tmp_4fd3275267a4a795d995f76134f51438

« Coquelicots – Claude Monet 1873 »

 Autant dire que l’oeuvre de Claude Monet, bien qu’ayant bercé ma jeunesse, ne m’inspirait pas grand chose qui corresponde à un temps automnale de Novembre…

La statue de Peter Pan, qui se trouve au Kensington garden à Londres a été imaginée par l’écrivain de Peter pan, J.M Barrie, et fut concrétisée par l’artiste George Frampton en 1906. Je l’ai découverte lors de mon premier voyage à Londres lorsque j’avais environs 8 ou 9 ans, et elle m’avait énormément marquée, avec ses petits détails d’animaux de la forêt et d’êtres féeriques…Je vous laisse juger !

PeterPan_KensingtonGarden

Photo provenant du site de Timothy Byford http://www.timothybyford.com/

PeterPan_KensingtonGarden(3)

Photo provenant du site de Timothy Byford http://www.timothybyford.com/

PeterPan_KensingtonGarden(1)

Photo provenant du site de Timothy Byford http://www.timothybyford.com/

PeterPan_KensingtonGarden(2)

Photo provenant du site de Timothy Byford http://www.timothybyford.com/

J’aime cette ambiance de foret où se dissimulent de petits êtres et créatures, fantastiques ou non. J’ai donc voulu me faire une robe qui pourrait également m’évoquer cette ambiance. Une petite robe de laine, une jolie ceinture ornée d’entrelacs…un certain côté petit lutin même, que j’affectionne particulièrement.

J’ai utilisé une flanelle de laine verte récupérée sur une djellaba ramenée du Maroc lors d’un voyage familial.

PeterPan_avt

Prise un peu par le temps, j’ai encore exploité une valeur sure : la robe 108 du Burda de Mai 2011 utilisé ici et . J’ai simplement redessiné l’encolure pour avoir un dos fermé et une encolure en V. Comme pour la robe tapisserie j’ai remplacé la jupe à fronces par une jupe triangle reprise d’un autre patron, le New look 6557.  En revanche, de manière à avoir quelque chose de plus ajusté, j’ai approfondi les pinces du dos de 1 cm chacune, enlevant ainsi 4 cm en tout à la taille.

J’ai gardé une marque de la djellaba en conservant les cordelettes décoratives du devant sur ma robe. Comme la djellaba manquait d’ampleur, j’ai dut ruser un peu et couper les jupes devant et dos en 3 parties pour avoir l’ampleur nécessaire.

Place aux photos ! Mais la robe n’a que moyennement apprécié le voyage en voiture jusqu’à la forêt…désolée pour les plis…

PeterPan_coté(2)

PeterPan_coté(1) PeterPan_coté(3)

PeterPan_Dos(2)

PeterPan_Dos(1)

PeterPan_Detail(1)a
PeterPan_Detail(2)

PeterPan_Detail(4)

Le buste est entièrement doublé, parce que oui la laine à même la peu, c’est pas terrible…. et je me suis inspirée des finitions de la djellaba d’origine pour les valeurs de couture de la jupe : j’ai rabattu toutes les marges par des points invisibles à la main.

PeterPan_Detail(6) PeterPan_Detail(5)

Bien sur, pour un mois de novembre, la robe sans manche n’est pas suffisante, mais avec un sous-pull ou une petite veste elle a parfaitement fait l’affaire pour le jour J !

PeterPan_Dos(3) PeterPan_Avt(2)

Chose promise…chose attendue !

Voila presque un an que la demoiselle avait choisi ses tissus…Il a vite été coupé et puis… et puis… et bien voila il a filé sur la pile des ‘en cours’ et il y a passé un moment…

Faut dire que j’ai un peu grogné au moment d’assembler le devant. Je suis partie d’un tee-shirt fétiche de la demoiselle tellement porté que tout limé et qu’elle m’a autorisé à démonter… A la base, il y avait des fronces au centre de la partie inférieure du devant…et puis au moment d’assembler mes deux parties du devant, j’ai trouvé que non il manquait vraiment quelque chose, c’était vraiment pas terrible. Et sur un jersey si fin la couture latérale donnait un résultat étrange…Puis cet été j’avais quelques jours de vacance à occuper donc j’ai décousu ce que javais fait, taillé un faux passepoil en jersey contrasté (une bande de jersey coupé dans la largeur du tissus pliée en deux)   et vogue la galère! La suite s’est déroulée sans encombre et deux heure plus tard (grand max) le tee shirt promis était fini ! Ça valait vraiment le coup de reporter à plus tard pendant presque un an !

TScelia_Avt(2) TScelia_Avt(3)

TScelia_profil(1) TScelia_Dos(1) TScelia_Avt(1)

J’ai utilisé le jersey fin 55% chanvre – 45% coton vert argent de la Cantate du chanvre (dont j’ai fais une petite présentation il y a quelques temps déjà) – oui oui en vrai il est très légèrement vert – avec du jersey moyen Baltic du même fournisseur. J’en ai acheté plein de ceux là, j’espère pouvoir bientôt me faire des tee shirt avec, pour moi ce coup-ci !

En attendant que ce tee-shirt rejoigne sa destinataire, j’espère qu’il sera à la hauteur de ses attentes ! D’ailleurs, comme je ne la voit que dans deux semaines, et qu’elle suit assidûment ce blog, elle le découvrira en même temps que vous!

La robe tapisserie

A la base de ce projet, il y avait un tissus. Un des premiers que j’ai acheté, à mes tout débuts, et le plus chère que j’avais acheté jusqu’alors. Cela explique que j’ai mis presque 4 ans à oser couper dedans…

Cerisier_TissusJ’ai complètement craqué sur ce tissus, qui était pourtant au rayon ameublement…Mais ces fleurs peintes au pinceau sur le tissus, vraiment, impossible de résister ! Sa raideur a d’autant plus reporté son utilisation car j’avais peur de me tromper de forme et de me retrouver avec quelque chose d’importable car trop raide. Je m’était même résignée à l’utiliser en décoration intérieure sans jamais prendre le temps de le faire…

Heureusement car ce tissus, qui a donc passé 3 ans et demi et deux déménagements dans mon placard, est devenu robe cet été!

Un mariage en Juillet, un patron déjà testé est validé sur de la popeline relativement raide (ici)… Je n’avais plus d’excuses!

Cerisier_Dos(1)

Cerisier_Profil(1)

Cerisier_Detail(2)

J’adore cette robe ! En revanche, je n’arrive pas à me décider comment la porter… Sans ceinture? Avec une ceinture rose? Une ceinture bleue? Je n’arrive vraiment pas à faire un choix…

Cerisier_Versions

J’ai fait en sorte de soigner mes finitions – notamment en mettant du biais le long de mes marges de couture et passant du temps à fixer le bas de la doublure à la main. L’ourlet du bas est aussi fait à l’aide d’un biais car j’avais peur de galérer a faire un joli arrondi avec un tissus raide comme cela. Bon il faut aussi dire que j’avais un grand coupon du voile de coton rose qui m’a servi de doublure, et comme cette couleur n’est pas de celles que je porte tous les jours, j’ai profité de ce projet pour utiliser le plus possible de ce coupon histoire de libérer mes placards…

Cerisier_Detail(3)

Question technique, j’ai utilisé le modèle 108 du Burda de Mai 2011 en taille 17 en allongeant le buste de 5 bons centimètres car le patron est en taille courte. J’ai déplacé la fermeture éclaire sur le côté car je trouve que le décolleté du dos est plus net comme ça, et en plus, je n’avais pas de fermeture éclaire invisible sous la main.

Cerisier_Detail(1)

Ceci dit, j’ai l’étonnante capacité de poser les fermetures éclaires classiques de manière bien plus discrète que les fermetures éclaires invisibles… Si quelqu’un à une explication…je suis preneuse !

J’ai aussi changé la jupe pour une jupe triangle prise sur un autre patron, car les fronces ou les plis sur ce tissus, je ne le sentais pas!

Et voila donc une nouvelle robe dans mon placard, déjà portée plusieurs fois depuis le fameux mariage !

On prend les mêmes et on recommence

Encore du plumetis-résille noir, et encore du jersey noir…Cette fois-ci en robe!

J’ai de nouveau utilisé un tee-shirt du commerce que j’aime bien pour dessiner le contour de la robe, et j’ai improvisé pour l’encolure…Pas de papiers à patron, pas de mesures, du total freestyle! Y’a pas à dire, pour ça le jersey c’est top!

Le jersey vient de La Cantate du Chanvre. Il est composé de coton (95%) et spandex (5%). Le coton est issu de l’agriculture biologique bien sûr. Pour ce qui est du spandex…humhum…Le tout est  filé, teinté et tissé chez nos voisins portugais. L’avantage est que grâce au spandex, il permet de faire des formes plus ajustées.

Pour tester le tissus j’en avais pris « que » 2m. Oui au prix où il était, j’allais pas me priver, d’autant que du jersey noir, on en a jamais assez! Mais entre cette robe et le tee-shirt à manches longues que je vous présenterais un autre jour, les 2m ont vite filé…j’ai profité des soldes pour en re-commander 3 autres mètres! Avec ça j’espère avoir laaaargement de quoi réaliser tous mes vêtements noirs pour les 3 prochaines années….

RobeResille_Avant1

RobeResille_Coté2 RobeResille_Coté1RobeResille_Dos1

L’encolure et les emmanchures sont finies avec une bande de jersey installée à cheval à la manière d’un biais classique, fixé au point invisible à la main (un point invisible sur du jersey noir… je n’ai vraiment aucun mérite!)

RobeResille_detail

Bon cette robe était promise à un bel avenir…jusqu’à ce que j’oublie d’étendre le linge qui est resté dans la machine à laver 24h (3615 MaLife…). Alors que les vêtements en matières naturelles (coton et chanvre) n’ont pas bronché, les textiles synthétiques, dont le plumetis noir de la robe) ont pris une odeur de moisi terrible…j’ai encore espoir de récupéré la cata à l’aide de lavages successifs et bains de bicarbonate de sodium m’enfin là c’est pas encore ça….j’espère que ça ne causera pas la fin de la courte vie de ma robe!

Le rêve bleu

Ce pantalon date du mois de Juin – un mois particulièrement chaud – Si si, promis, il a fait chaud à un moment cette année. N’ayant que des jeans, le besoin de pantalons légers, que l’on ne sent pas même si il fait 30°C, s’est fait cruellement sentir.

Pour ne pas avoir à tester un nouveau patron j’ai décidé d’allonger un des deux patrons de short que j’ai déjà testé : le short Châtaigne de Deer and Doe (pas encore publié car je n’ai jamais pris les photos).

Toujours dans l’idée de vider mon énorme stock de tissu, j’ai cherché ce que j’avais dans le style ‘voile de coton’ ou ‘baptiste’ sans motifs : résultat, un voile de coton rose barbie et un voile (le même) bleu azur. Autant vous dire que le choix a été rapide!

Deux soirées de travail plus tard (ça va plus vite quand le patron est déjà coupé!), j’avais mon pantalon ‘grosses chaleurs’Jasmine_Avt(-ceinture)

Jasmine_Avt+ceinture

La même avec la ceinture dégagée

Jasmine_profil

 

La ceinture n’est pas entoilée (parce que bien trop rigide par rapport à la fluidité finale attendue) mais je l’ai doublé avec une popeline de chez Motifs et Cie acheté il y a longtemps que je n’avais jamais osé utiliser mais qui se trouvait être exactement de la m^me couleur. Comme l’intérieur de la fermeture éclaire invisible n’était pas du tout invisible et même carrément moche, je l’ai recouvert en posant un biais à la main, et ça change tout!

Pour des raisons de solidité j’ai fait les coutures dos et avant ainsi que la couture intérieure des jambes à l’anglaise (ce qui donne le surfilage et deux coutures). Ça devrait être plus résistant ainsi, histoire de ne pas se retrouver cul-nul dans la rue! Et puis en plus c’est bien plus soigné je trouve…

 

 

jasmine_DetailInt(2)

 

Sur le plan technique, j’ai donc utilisé la taille 38 du short Châtaigne de Deer and Doe, en allongeant les jambes tout droit. Le bas est resserré avec des petits élastiques.

J’ai rogné sur les marges de couture de la ceinture en mettant 0,5 cm au lieu de 1 cm (ce qui rajoute donc 4 cm total à l’ouverture) car sur ma première version du short, je me sentais étriquée dans le 38 classique. Ainsi, le pantalon me tombe plus bas sur les hanches, ce qui est bien plus confortable à mon goût.

Voila donc, ce pantalon, je le trouve joli, les finitions sont très propres, il me va bien et est vraiment merveilleux à porter en cas de grosses chaleurs. Parfait donc. Sauf que…

Sauf que quelque chose à laquelle je n’avais absolument pas pensé jusqu’à enfiler mon pantalon une fois fini…Il ne te rappelle rien?

Non? Il y a un indice dans le titre pourtant…

jasmine_cartoon-5089

 

J’ai réalisé la réplique quasi exacte du pantalon de la princesse Jasmine… J’aurai voulu me faire un déguisement de princesse que je n’aurai pas pu mieux le faire!

J’avoue que ça m’a un carrément refroidit…il m’a fallu un mois avant d’assumer de porter mon pantalon à l’extérieur, mais c’est bon, j’ai réussi à me faire à l’idée et j’ai su assumer la part de princesse orientale qui someille en moi (hum hum)…

Allez pour les nostalgiques…un cadeau bonus!